Les entreprises ont la possibilité de voir le jour très rapidement grâce à divers procédés disponibles sur le Web. Des foyers décident donc de se lancer dans cette aventure afin de gérer efficacement leur patrimoine personnel.

Faciliter la gestion du bien dans le cas d’un décès

La SCI connue sous l’appellation « Société Civile Immobilière » a l’avantage d’être un outil extrêmement intéressant. Il a les moyens de rendre les situations plus agréables et surtout moins contraignantes. La contribution de toute la famille est au rendez-vous, un concept attractif notamment pour celles qui souhaitent jouir de parts égales sans avoir de formation. En effet, avec la création d’une SCI, ces dernières sont distribuées équitablement, ce qui aura un rôle important dans le cadre d’une succession. Certains contextes tragiques montrent à quel point ce statut juridique est attractif.

Un couple ayant eu des enfants se retrouve confronté à un terrible décès. Par conséquent, la mère de famille est démunie et n’a pas les moyens d’entretenir cette demeure. Elle décide de s’en séparer, mais la vente est complexe à cause des enfants qui possèdent une part.

Les gérants de la société restent aux commandes

Dans ce cas de figure, il sera relativement difficile de se séparer de ce bien sauf si la famille avait choisi au préalable la SCI. Les conjoints prennent le statut des gestionnaires et c’est la société qui achète cette fameuse demeure. Par conséquent, la situation préalablement évoquée ne se produira pas. Même si le père décède, la mère reste un gérant de cette entreprise familiale, il est donc le seul maître à bord, la vente de la maison ou de l’appartement ne fera pas entrer en jeu les enfants. Un concept intéressant dans le cas d’une situation aussi tragique, mais ce confort est au rendez-vous au quotidien.

Cette entreprise peut prendre plusieurs formes

La SCI a la capacité d’être au service de cette gestion du logement. De plus, la société prédomine même si les deux parents sont concubins, pacsés ou encore mariés, le statut ne rentre donc pas en compte. Cela explique ainsi pourquoi les contribuables sont de plus en plus nombreux à choisir cette entreprise qui bénéficie d’une large souplesse. La loi a également prévu qu’elle prenne d’autres formes puisque la SCI pourrait être spécialisée dans la location, la construction puis la vente d’un bien immobilier ou dans la gestion comme c’est le cas dans cette situation évoquée.

Laisser un commentaire