Aujourd’hui, avec le chômage en hausse, il est compliqué pour les jeunes de choisir une bonne orientation scolaire qui les dirigera vers une profession qui leur plaira. Il est important, en fin de 3ème, de choisir sa voie et il faut savoir que le domaine de l’agroalimentaire est en recherche constante de mains d’oeuvre. 

L’agroalimentaire est un secteur qui recrute

En effet, ce secteur recrute de plus en plus, car beaucoup, s’intéresse à ses métiers divers. Ce domaine regroupe plusieurs professions comme le technico-commercial, le conducteur de ligne, le manager de rayon mais encore le boucher. 

Grâce à ses choix multiples, le secteur de l’agroalimentaire attire de nombreux jeunes qui pourtant, quelques années auparavant, boudaient ce domaine. 

Une école adaptée pour former aux métiers de l’agroalimentaire

Dans une école spécialisée dans l’agroalimentaire, vous pourrez vous former au métier qui vous intéresse. Du CAP au BTS, l’établissement breton accueillera comme il se doit les jeunes inscrits. Au vu de la recrudescence de l’offre et de la demande, les centres scolaires ont du s’adapter. En effet, la région bretonne emploie plus de 160 000 personnes dans ce domaine, ce qui représente le premier secteur industriel breton

Les élèves pourront alors exercer les pratiques exclusives du métier de boucher, ou autres, grâce aux structures dédiées pour leur apprentissage. Pour ceux habitant au loin, ils pourront être accueillis dans une famille, contactée par l’établissement pour faciliter leur scolarité. Les autres trouveront la gare à 10 mn à pied de leur lieu de formation. Les plus autonomes pourront louer une chambre louée par des particuliers. 

La voie de l’alternance intéresse de nombreux jeunes

Dès l’âge de 16 ans, il est possible de suivre une formation en alternance, très recherchée dans l’agroalimentaire, ce qui facilite l’entrée dans la vie active. Effectivement, les employeurs préfèrent se tourner vers les jeunes ayant suivi cette voie, car ils sont autonomes et opérationnels, dès leur arrivée. 

Même si le contrat en alternance n’est pas facile à suivre, il intéresse un bon nombre de jeunes car la rémunération mensuelle, les attire. Grâce à l’adaptation des écoles, il est possible aujourd’hui de parcourir cette voie du CAP au BTS, ce qui est un atout majeur pour ceux désireux se perfectionner. 

Laisser un commentaire